Martine à l’école numériiiiiiiique

Hello hello

je suis une prof numériiiiiique, tu veux suivre mes aventures?

quand ça marche, c’est SUPER

quand c’est comme aujourd’hui? ça vire au film catastrophe, allez, je te raconte mon heure de 6ème à chaud faudrait pas que ça se perde…

alors, c’est bien connu : il faut anticiper!

j’ai donc anticipé et demandé un nombre de fois raisonnable que l’application Socrative Student soit installée sur les tablettes de mes chers petits avec dans l’idée un petit quiz à viser d’évaluation

j’ai encore anticipé en demandant si tout le monde avait réussi

j’ai encore encore anticipé en redemandant

ensuite j’ai expliqué qu’on allait faire une évaluation d’un nouveau genre… du genre numériiiiique et certains ont anticipé

à l’arrivée : deux élèves avaient oublié la précieuse tablette…. mon oeil…..et l’éléphant rose au milieu du jardin, tu le vois aussi??????

donc, on en enlève deux

il y a aussi celui dont la tablette est cassée (et de trois).. j’avais anticipé… et apporté une autre tablette…..

et puis les deux qui te disent que ça fait un « update », comment ça? là? tout de suite? maintenant? Mais pourquoiiiiiiiii???????

là-dessus (j’ai ignoré l’update) on a commencé et c’est là que ça a vraiment dégénéré…. (il y en a plus d’un qui aurait laissé tombé aux deux premiers mais moi, non, moi, j’aime m’enfoncer, aller jusqu’au bout de mes idées, voir si ça peut être pire)

le tant attendu et redouté : « je n’arrive pas à me connecter » s’est fait entendre… une fois, deux fois….

j’en ai mis un chez ma collègue pour voir si ça marchait mieux loin de tous les autres, bon pari : il est revenu connecté

mais il m’en est resté 6 sur les bras…. « je n’y arrive pas »…..

entre temps, j’avais fait quelques « refresh »… et là déjà, tu commences à sentir l’épuisement arriver et la moutarde qui te monte au nez….

on a donc fait en deux temps…. et je n’anticipais plus, j’improvisais

j’ai déconnecté la première fournée et connecté la deuxième tout en donnant … une autre activité numérique à faire à la première fournée….

cette fois, j’avais anticipé ….

j’avais créé l’activité, sauvé le lien sous forme de QR code et imprimé ces derniers en grand, déjà tu repasses au monde non numérique et….

  • il faut distribuer et je t’assure que pour mes 6èmes c’est ultra compliqué, la preuve il a fallu m’interrompre car il y avait une feuille en trop sur une table, sans compter les feuilles pas distribuées….
  • il faut découper le QR code, y’en a une qui a bien failli lui faire de la chirurgie esthétique : découpage sans marge, j’ai failli défaillir
  • il faut coller (la colle et les ciseaux, c’était ma bataille du VRAI monde la semaine dernière, oui oui, je fais aussi faire du découpage de trucs et je t’assure, ce n’est pas mieux : ils m’ont limite reproché de ne pas pouvoir leur prêter de ciseaux pour gaucher…et les colles vides, on en parle?)

et ils scannent le QR code (je vous assure que je KIFFE les QR codes sans ironie nierien, le QR code c’est génial)

« madame, ça ne marche pas »….

combien de Madame y a-t-il exactement dans la salle? je me retourne…. juste moi toute seule, ma troupe et mes emmerdes (pardonnez le mot)….

il a donc fallu aussi aider la première fournée à s’en sortir pendant que la deuxième fournée finissait de rentrer ses réponses….

autant te dire que le côté individuel de l’affaire est grandement remis en question, moi, semi hystérique « ne regarde pas la copie de ton voisin! » dans ma tête « ce n’est pas une copiiiiiiie, rectifie ton vocabulaire, tu dois avoir l’air énervée et dépassée en même temps, tu es énervée et dépassée »

et puis cerise sur le gâteau, il y a celui qui se connectait sans problème au premier exercice et qui n’y arrive plus au deuxième….

bon, ils ont fini sur leur cahier, moi complètement échevelée et épuisée et frustrée….

à l’heure suivante, les élèves se pointent et me disent qu’ils n’ont pas pu scanner le QR code….

sinon, je kiffe l’école numériiiiique, je ne peux plus me passer de mes outils mais lorsqu’il s’agit d’y mettre tout le monde, ça reste quand même ultra compliqué. Maintenant, si tu veux bien, je vais me coucher.

Keep calm and carry on

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.