Couture : Flora By Hand London, une jupe!

IMG_20151122_144514

 

C’était l’un des projets mentionnés dans un article précédent, il est terminé. Ce ne fut pas sans mal…

J’ai simplement décalqué les jupes de la robe Flora et acheté un pseudo lainage-stretch… sans doute avec nettement plus de stretch que de lainage dedans (crissement de dents). J’ai alors pensé qu’en deux petites heures l’affaire serait entendue!

Grave erreur.

J’ai coupé la même taille que pour mes Anna mais le stretch a fait son oeuvre et la jupe était bien trop grande, donc, j’ai enlevé pas mal de tissu sur les deux pans arrière de la jupe, ce qui a dû avoir pour effet de déplacer les plis à l’arrière en accentuant l’effet faux-cul de la jupe. Mais jusque là, ça allait.

Ensuite, comme j’avais trouvé que sur la version high-low de la robe, l’avant dégageait un peu trop les genoux, j’ai coupé l’avant de la version normale et l’arrière de la version low.. erreur de calcul car ça faisait un drôle de rendu vu de profil. J’ai donc recoupé la jupe une fois montée en superposant le patron de la vraie version high sur ce que j’avais déjà cousu. C’était déjà un travail de cochon, on va le dire clairement.

Le pire, et ce qui lui vaut son petit nom de jupe Frankenstein, fut le montage de la fermeture éclair. J’ai enchainé les bourdes.

D’abord, quand j’ai voulu bâtir, j’ai en fait cousu, j’ai fait mon montage habituel de fermeture éclair pour me rendre compte au moment d’enlever les fils de bâti que oh oh, ça ne marchait pas. J’ai ensuite fait d’énormes trous au découd-vite quand j’ai enlevé les fameux fils.

Comme je ne voulais pas abandonner, j’ai fait un point zig-zag sur les trous le long de la fermeture éclair. Evidemment, c’était moche. En faisant le point zig-zag, j’ai aussi réussi à bloquer la fermeture éclair à mi-hauteur. A ce stade-là, c’était vraiment mal parti.

J’ai fini par acheter un galon noir que j’ai cousu tout le long de la fermeture éclair et jusqu’en bas de la jupe. Cette fois l’opération camouflage s’est bien passée.

Ah, oui, j’ai décidé de lui ajouter les désormais très rentables poches de la robe Aubépine de Deer and Doe, et même le montage des poches a mal tourné. Le projet boulet d’un bout à l’autre.

Ce qu’il y a d’incroyable dans cette histoire, c’est que les photos ne donnent pas du tout cette impression de bêtises qui se sont enchainées.

Les photos à contre-jour rendent très bien.

 

IMG_20151122_144516

 

IMG_20151122_144510

 

IMG_20151122_144508

 

IMG_20151122_144518

Les photos au soleil donnent une toute autre impression.

Sans la galère de la fermeture éclair, ça aurait été rapide tout ce même et l’un dans l’autre le stretch apporte beaucoup de confort. Ce qu’il y a de vraiment génial dans cette jupe, c’est son ampleur. Du coup, j’en ferai peut-être une autre dans un vrai lainage et sans me tromper en montant la fermeture éclair.

Keep calm and carry on.

 

Advertisements

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s