Tutoriel : l’embossage à chaud

P1130991avant

relardeau multi colore P1130030après

On y va?

Je tamponne avec….

première solution :  de l’encre « Top Boss » ou « Versamak Watermark Stamp Pad », ce n’est pas vraiment de l’encre mais un truc assez gluant pour retenir ensuite la poudre qu’on mettra dessus, ça c’est transparent et très efficace en terme de tenue.
deuxième solution : j’utilise n’importe laquelle de mes encres de couleur Colorbox, ces encres sont suffisamment humides pour que la poudre à embosser tienne si on agit assez vite.
Par contre une encre plus sèche, comme la Stazon ne marcherait pas, je pense.

J’ai aussi fait les frais d’une tentative d’embossage sur une carte où j’avais préalablement passé une couche de Distress Ink…la ca-tas-tro-phe ! la Distress est humide et garde les poudres, vos imaginez donc la suite,mais soyons positifs :  ça peut s’avérer utile pour faire un ciel pailleté par exemple.

P1130992

Une fois le motif tamponné, je place la carte au dessus d’une feuille plus grande, je verse la poudre à embosser directement et généreusement (je n’hésite pas à vider tout le pot) sur le motif. On peut mixer les poudres aussi.

P1130993

là-dessous, il y a le renardeau

Ensuite, je secoue l’excédent sur la feuille du dessous, je récupère tout de suite la poudre que je verse dans le pot, parfois il faut faire un peu le ménage car la poudre se colle un peu partout et j’attrape mon embosseur à chaud (le sèche-cheveux est inutile, j’ai bien hésité avant d’acheter l’embosseur mais finalement je m’en sers régulièrement et le sèche-cheveux ferait envoler la poudre partout, donc à moins d’être fan d’aspirateur – quelqu’un?- on oublie), je chauffe la poudre, soit par au dessus soit par en dessous et si vous essayez, vous verrez que la texture et la brillance changent quand ça « cuit ». Il faut trouver une bonne distance pour chauffer, pas trop près ni trop loin, le papier a tendance à gondoler aussi sous l’effet de la chaleur. Personnellement, je penche un peu ma feuille pour voir ce qui a cuit et ce qui n’est pas encore cuit.

P1130994

P1130995

on voit la différence entre la queue (déjà embossée) et le reste

Et voilà

L’interêt pour moi, c’est de donner du relief, ou aussi de « fixer » un motif pour qu’il ne bave pas au coloriage car certaines encres ne sèchent jamais vraiment et ça fait de vilaines bavures.

On peut aussi embosser un motif complètement à l’encre transparente sur une feuille blanche puis passer de la couleur par dessus tout cela, la partie embossée restera blanche et le reste sera coloré, on appelle ça la technique du « resist ».

P1120792

Le fond bleu avec les baguettes magiques a été fait ainsi. (flou, hum)

A voir ici : resist sur carte du monde.

Voici sans doute ma préférée de toutes, j’adore cette carteSi vous allez en bas de l’article, vous verrez les diverses étapes d’embossage pour obtenir cette petite merveille.

Et si vous voulez passer au niveau supérieur, allez voir cette vidéo de Jennifer McGuire.

Voilà, j’espère que ça vous sera utile.

Keep calm and carry on.

ps : merci Chloé d’avoir demandé… presque 6 mois plus tard, voici l’article! 😉

Publicités

6 commentaires

  1. Génial, ça me fait penser que je n’ai encore jamais testé la technique du resist !!
    Par contre je trouve que c’est dommage que les encore spéciales pour embossage soient quasiment toues transparentes, ça force à acheter des poudres de plusieurs couleurs !
    Et dans mes encreurs je n’en ai quasiment aucun qui sèche assez lentement. La technique que j’ai trouvée, c’est d’encrer un papier un peu glacé, comme ça ça ne sèche pas 😉

    Et sinon pour la poudre, j’ai opté pour la boite ronde de bonbecs type haribo, j’ai mis de la poudre dedans, et quand je veux embosser, je mets ma carte dedans et je secoue comme une folle, haha, et finalement, rien en dehors ! C’est moins risqué que la technique de la feuille en dessous, je me connais, j’ai tellement de bazar partout que ça finirait en catastrophe !

    Bref, en tout cas MERCI pour ces explications, et surtout de m’avoir fait découvrir l’embossage et de m’avoir convertie !!!
    Bisous !

  2. Très sympas les embossages, et je ne connaissais pas le resist en embossage, ça rend très bien !
    Sinon pour écrire puis embosser il est possible d’utiliser des feutres qui bavent un peu, ça marche très bien !

  3. Merci pour le truc, il faudra que j’essaie. J’avais un stylo spécial pour l’embossage à chaud, mais il écrivait bleuâtre et du coup, quand j’embossais à chaud en transparent ou paillettes, ça faisait bleuâtre, berk! Je tenterai le coup avec les feutres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s