Album Project Life : page d’ouverture et janvier 2015

jan 2015 page titre

 C’est une première, cette année, j’ai fait une page de garde et j’ai utilisé ma carte de voeux pour ce faire.

La carte de voeux vient d’ici. Je suis ensuite passée par ma boutique d’impression en ligne habituelle, bon, je me suis un peu ratée sur le format, du coup, je l’ai re découpée et hop dans la pochette.

Sur le même site, j’ai trouvé ces petites cartes : 2015 et « dare » (mon petit mot pour 2015).

Je n’aime pas le vert, je l’ai déjà dit, sauf que c’est une couleur vers laquelle je reviens encore et encore dans le PL.

Le pochette de droite est simplement remplie de ce papier à motifs vert lui aussi, je pense que c’est assez chargé ainsi et je n’ai donc pas rajouté de texte supplémentaire. Cela dit je suis contente d’avoir de la couleur et de faire référence à l’été et à de bons souvenirs pour commencer 2015.

Au dos de cette page de garde, sur la photo ci-dessous à gauche,  j’ai simplement découpé le verso du papier à motif pour remplir complètement les pochettes, il se trouve que ça tombe très bien car j’aime beaucoup ce planisphère. Et encore une carte de You are Awesome par Kal Barteski, je pense bien que c’est simplement la carte de remerciement pour ma commande. Je la trouvais parfaite, encore un petit encouragement pour commencer l’année. Et j’ai glissé l’enveloppe très jolie de Chloé qui répond à ses voeux sur la page de droite.

 Toujours ci-dessous, Janvier 2015, le début, j’ai utilisé certaines idées piquées ici  et là  que j’ai quand même fait un peu évoluer. On est dans un style bien différent de la page de garde. Comme je le disais, le petit renard de Chloé a naturellement trouvé sa place sur cette page de janvier.

jan 2015 page titre verso

 Et puis les choses se sont nettement gâtées…. voici le verso de la page de janvier, j’ai gardé la première carte en pastel car c’était quand même l’état d’esprit du début d’année, puis j’ai pioché dans mes cartes grises/noires pour finir cette page. Je n’imagine pas que SC pensait que je mettrais un AWFUL sur cette carte, mais oui, ce fut un jour épouvantable.

A terme le petit mot de Chloé sera recouvert ou pas, je n’ai pas encore décidé. La vie c’est passer du rire ou larmes ou l’inverse. Donc, on passe simplement de la couleur et de l’optimisme au noir. En transparence, on retrouve « be brave, be brilliant » qui me renvoie quand même fortement à l’état d’esprit de ces journalistes et dessinateurs qui sont morts ce jour-là.

Comme beaucoup d’entre nous j’ai acheté les journaux le lendemain, et je les ai simplement mis dans une de mes grandes pochettes sans plus de commentaires.

jan 2015 page 3

 Si vous avez encore du courage, voici la retrospective (c’est un bien grand mot) des 3 années précédentes.

2014

J’ai utilisé une pochette pour y mettre en vrac toutes les cartes de voeux, y compris, celle-ci « vintage » qui date de 1984.  Le coup de la pochette est une constante pour tout ce que je ne sais pas « caser » autrement.

jan 2014 page titre 2014

Ensuite, je suis directement rentrée dans le vif du sujet avec cependant une nouveauté à l’époque: les cartes de Studio Calico avec mon abonnement à leur kit.

jan 2014 première page

2013

J’avais pris la décision de structurer un peu mieux mes mois de l’année, donc pour chaque mois, j’ai créé une page de début en agrandissant une photo et en la scrappant au format 30×30.  Pas de page titre pour 2013 non plus. Pour ne pas y perdre trop de temps, vous constatez que la mise en page est très très simple.

jan 2013 première page

2012

Première année du PL et beaucoup de maladresses dans la mise en oeuvre, beaucoup de naïveté dans le style,  pas mal de choses à reprendre avec le recul mais au final je suis contente d’avoir cette année-là en photos et en petites histoires. Comme par exemple cette première page.

jan 2012 page titreToujours pas de page titre mais une ouverture d’album sur une page scrappée au sujet d’un de ces petits accidents dont nous gratifient les enfants.

jan 2012 page 2Au dos, un dessin, ces si précieux dessins de nos enfants.

La pochette? une simple pochette A4, comme quoi, on peut faire simple.

jan 2012 page 3

Et voici donc la toute première page, celle de janvier 2012. A l’époque, les arrondis étaient faits avec une perforatrice d’angle et tout était bricolé avec mes papiers de stock.

Mes constantes 

  • garder les cartes de voeux et les intégrer au PL
  • utiliser des pochettes A4 ou les grandes pochettes 30×30 pour mettre des dessins ou d’autres souvenirs qui ne rentrent pas dans les pochettes à partitions
  • penser à séparer les mois de l’année clairement
  • garder à l’esprit qu’il n’y a pas de « bonne » façon de faire les PL, il y a juste ma façon (la vôtre) et que l’essentiel, même si ce n’est pas parfait c’est de faire.
  • laisser des blancs dans les pochettes si on n’a pas la solution tout de suite, elle peut venir plusieurs mois plus tard

Keep calm and carry on

Pour information, je reste attachée à notre anonymat relatif, et je flouterai les visages de mes enfants et des autres membres de la famille dans ces articles sur le PL.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s