Letterpress, bidouillage!

J’ai décidé de faire de l’impression de Letterpress SANS l’équipement de rigueur. Même pas peur!

letterpress hello

 

Donc, attention, session : MacGyver fait du scrapbooking!!!!

Vous avez votre chewing-gum à portée de main ? alors on est paré(e)s!

Vous pouvez essayer, ça vous plaira peut-être aussi comme cela….

Si vos plaques cassent en cours de route, je décline toute responsabilité (je me dis que pour les miennes ça serait un dégât collatéral et que les plaques finissent parfois par casser de toute façon, donc je tente en restant prudente).

Check list :
– la bonne vieille Cuttlebug verte
– les plaques de la Cuttlebug : A et les deux B
– les petites plaques transparentes d’impression (pour ma part des Studio Calico, je ne sais pas comment sont les autres)
– des morceaux de boîtes cartonnées (type céréales) et/ou une feuille de papier, ce sera à vous de voir, c’est pour donner un peu plus d’épaisseur entre les plaques
– mes encres Colorbox
– du papier pour aquarelle, celui que j’utilise me donne du 400g/m2, son seul défaut est de ne pas être parfaitement blanc mais légèrement crème. Cela peut aussi marcher avec le bristol mais c’est nettement moins joli et du papier Canson ferait aussi l’affaire, je pense.
– le meilleur ami de la scrappeuse de Mac Gyver: LE SCOTCH DOUBLE FACE!

On y va?
Il va falloir être un peu minutieuse et prendre son temps, donc on ne fait pas cela entre la conduite de foot et le curry sur le feu : ça ne passe pas, quoique….

Cela peut faire un peu l’effet de la boutonnière à coudre sur le magnifique vêtement qu’on vient de finir, aie aie aie… et si je rate… le mieux, c’est de commencer par faire l’opération de Letterpress et de faire le reste autour, de toute façon, les plaques ne sont pas gigantesques et on est tenu par la largeur de la Cuttlebug, autant dire que c’est comme pour les dies et l’embossage à froid, on est limité dans l’espace.

Je commence par mettre un petit morceau de scotch double face au dos de la plaque Letterpress

étape 0
Je pose le morceau de papier face à débosser (à l’endroit)  vers moi sur la plaque A et ensuite je place la petite plaque de Letterpress avec le scotch vers moi à l’endroit où je veux qu’elle s’imprime sur la carte (pour parler couture, on se retrouve endroit contre endroit): c’est pour repérer son emplacement, au passage je retire la protection du scotch pour que ça adhère sur la plaque que je mettrai ensuite.

P1120156étape 1 & 2
Je pose par dessus ma première plaque B : le scotch double face se colle sur la plaque B et ma plaque letterpress se retrouve fixée à l’endroit où je la veux, je soulève ma plaque B en faisant attention de ne pas faire bouger le morceau de papier.

 

Oui, oui, je vous entends d’ici….Mac Gyver pourrait utiliser du masking tape pour fixer la feuille et s’assurer qu’elle ne bouge pas.. le hic, c’est que Mac Gyver a déjà eu des problème avec cette méthode car le masking tape arrache (si si ) les couches supérieures du bristol, par exemple… donc on ne tente pas ou alors on essaie sur un petit morceau avant.

Solution retenue pour ma part : se mettre l’esprit en mode « je joue au Mikado » et soulever la plaque en retenant sa respiration et le plus lentement possible pour que le papier ne bouge pas.

Ensuite, on encre la plaque Letterpress délicatement, on peut penser à passer un petit coup de lingette dessus pour qu’elle n’embosse pas de la poussière avec, sinon, ça s’incruste dans le papier.

P1120154

Et on repose toujours en apnée la plaque B sur la plaque A où le papier attend sagement. Comme il y a de l’encre maintenant, c’est encore plus important de ne pas trembler.

On ajoute ensuite les morceaux de papier (plus ou moins en fonction de l’épaisseur de votre papier à débosser) au dessus de la plaque B, on finit par la deuxième plaque B et ensuite, on passe tout à la Cuttlebug, ça bloque un peu, il faut forcer un peu mais selon la quantité de papier on peut obtenir à peu près le même type de résistance qu’avec les dies de découpe. C’est là qu’il faut faire preuve d’esprit pratique : si on sent qu’on va tout casser, on renonce et on adapte!

papierssandwich

 

Retour en mode : je vais gagner la partie de Mikado, on ne respire plus et on retire le sandwich… si tout va bien on obtient ça:

fini!

pour une plaque encrée

 

letterpress hello bis

en léger dégradé : l’encre finit par disparaitre sur les impressions qui sont les plus hautes. On peut aussi envisager de mettre en couleur l’intérieur avec un feutre ou des crayons aquarellables, comme d’habitude : on doit prendre son temps et être minutieux.

 

oh happy day

capturer capturer 2

deux photos bancales, ces cartes viennent directement du travail proposé dans le cours Letterpress chez SC et devinez pourquoi il y a du masking tape sur la carte de droite…. parce que Mac Gyver n’avait pas encore réalisé que le masking tape arrache le papier, pardi!

Vous pouvez voir mes autres interprétations postées précédemment ici, je m’auto-cite pardon, mais vous pourrez aussi trouver des jolies choses ici dans la gallerie Studio Calico (par contre, on peut penser que dans ces cas-là, c’est avec LA méthode officielle que ces cartes sont produites) .

Et voilà pour aujourd’hui.

 

Keep calm and make cards.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s