Carte : « Devine combien je t’aime »… et Letterpress

D’abord, il y a eu Devine combien je t’aime, c’est le titre d’un très joli livre pour enfant que la marraine d’un de mes fils lui a offert, une histoire de lapins qui  non seulement ne sont pas idiots mais qui en plus savent manier le langage à la perfection ! Et moi, ces lapins,  je les aime bien.

Ensuite, Studio Calico a sorti dans un de ses kits un magnifique tampon « love you to the moon and back » (je t’aime jusqu’à la lune et retour). Ah la la ! c’est ce que dit le grand lapin brun à son petit dans le livre.

Donc, on repart, en sens inverse : le tampon, la marraine, la fille de la marraine. La boucle est bouclée.

L’histoire aurait été simple, mais je n’ai pas le tampon (sauf digital mais je suis assez débutante à cela aussi et  je ne sais rien en faire, encore…). Par contre, j’ai la plaque Letterpress et voici donc deux utilisations que j’en ai faites. L’une d’elle fait directement référence au livre et la deuxième au voyage lunaire, je suis très littérale dans mes approches : faut que ça colle, sinon ça ne me convient pas.

Si vous avez suivi ma petite histoire, vous devinerez sans trop de difficulté à qui est allée la première carte, quant à la deuxième, elle a été réalisée pour mon deuxième loulou pour son anniversaire :

Loulou 2 : « Encore un de tes trucs de scrap…. »

Moi : « Moi aussi, je t’aime, tiens, souffle tes bougies! »

devine combien - les lapins
devine combien – petit lapin

Pour celle-ci : j’ai simplement débossé le papier avec la plaque de Letterpress, puis colorié au pinceau en utilisant des feutres aquarellables dilués à l’eau. Et voilà.

voyage vers la Lune
voyage vers la Lune aller-retour

Et pour celle-là, j’ai fait deux fois le motif et découpé la lune pour la remettre en relief, l’idée n’est pas de moi, elle est de quelque part dans l’atelier Letterpress de chez SC.

Attention, ici blabla de scappeuse en liberté : en réalité, j’ai le petit kit de départ de Studio Calico pour Letterpress, mais  je n’ai jamais utilisé les plaques d’impression comme ils recommandent de le faire dans les explications. D’abord, j’ai fait une drôle de tête en découvrant les encres en tubes (plus petits que des tubes de gouaches comme ceux qu’on utilisait à l’école, j’appelle ça des mignonnettes 😦 ), ensuite, je n’avais aucunement l’intention d’investir dans la machine, les plaques, le rouleau et tout le reste. Je me suis dit qu’avec les moyens du bord, ça marcherait sans doute : machine de coupe normale + mes plaques normales + quelques morceaux de cartonnette ou de papier pour caler le tout + papier pour aquarelle pour imprimer, il est un peu « crème » mais ce n’est pas si grave et j’ai essayé et surprise, ça marche aussi! Comme je n’ai pas encore ouvert les encres (je réfléchis à la manière de faire pour rester propre sans le rouleau), j’ai toujours utilisé mes petits tampons encreurs et franchement, ça marche très bien comme cela pour le moment. Je ne compte pas me lancer dans l’impression à grande échelle d’invitation ou de faire-part, donc, je ne me contente de ce que j’ai sous la main tout en croisant les doigts pour que les plaques de ma machine de coupe ne cassent pas.

Voilà, fin du blabla et fin de l’article pour aujourd’hui.

Keep cool and craft on!

Now let’s tell my story in English too.

My son was given this lovely book Guess how much I love you by his godmother. And I just love how cute and clever these rabbits are, don’t you?

Then when SC released their « love you to the moon and back » stamp, I thought : « I want to use this one on a card for his godmother’s daughter! ». And so I did with the Letterpress plate from SC.

So, the card had to be in pink and green (that was for a girl) and it had to have a rabbit on it…. and there you have the first one.

For the second one, I literally went to the Moon with this paper, and the little rocket flying there. That was for my younger son on his birthday and how to put this nicely? He just didn’t care about the card, he just wanted the presents the cake and the candles, mind you, he’s only 7 and has seen enough cards already. I understand.

As for the Letterpress stuff : I followed the online class at Studio Calico and it was full of good ideas and everything (and I used them on my card, whoever cut that moon to give some layering to the card, I owe you), except that I never opened the inks! And I didn’t buy the machine or the plates nor anything new either : I wanted to see first if I liked it or not and must admit that I don’t have enough workspace for another machine around here. So I tried with what I had at home, and it’s worked like that so far….and I must say, I really like it.

That’ s all for now.

Advertisements

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s